Un spectacle pour enfants...Un spectacle pour adultes...

Un spectacle familial, convivial et personnalisable...

A offrir ou à s'offrir ! ! !

Anniversaire adulte: Une demande originale

Si vous suivez un peu mes articles, vous vous souviendrez peut-être de celui ci:

http://www.augusteclon.com/blog/anniversaire-adulte.html

Je l'avais intitulé "Anniversaire adulte" un peu légèrement,

j'y parle de rire par procuration

dans le sens où ce chef d'entreprise voulait

amuser sa famille, ses amis et ses collègues

 et avait décliné ma proposition de monter un tout petit peu sur scène avec moi.

Il m'avait dit:

"Je suis patron et je ne suis pas drôle au quotidien,

ni pour mes employés ni pour les miens,je voudrais leur faire un petit clin d'oeil."

Ainsi fût-il,  ce n'était pas futile.

Des anniversaires d'adultes, ça m'arrive d'en animer mais je dois avouer

que je suis plutôt requis pour les enfants....

Cela peut sembler plus que normal si l'on croit que les clowns n'existent que pour les enfants.

Ce serait oublier un peu vite qu'un adulte n'est qu'un enfant qui a grandi...

J'ai d'ailleurs, et c'est le sujet de cet article,

rencontré un spécimen extrèmement intéressant qui m'a fait une demande singulière:

"Je suis médecin, je vais fêter mon anniversaire en famille et j'ai besoin d'un clown."

Sa singularité n'était pas là car quand je lui ai fait diverses propositions de prestation,

il les a balayé d'une phrase:

"S'il vous plait, écoutez moi jusqu'au bout!"

J'ai fermé ma grande bouche et j'ai grand ouvert mes oreilles.

Ce Monsieur avait son plan, une idée personnelle du déroulé.

C'est avec le plaisir de la nouveauté que je l'ai accompagné dans son projet.

Son idée était que je me présente chez lui le jour de la fête,

il feindrait de ne pas savoir qui je suis ni qui aurait bien pu m'avoir fait venir.

Son souhait était de faire rire les invités lui même, je ne serais que le passeur, son faire-valoir.

Nous (J'ai bien dis nous, ensemble) avons échafaudé un plan.

J'aurais été engagé pour lui donner une leçon de clown.

C'est à partir de là que mon travail a commencé, j'ai créé une prestation spéciale.

Pour permettre la réalisation de ce projet, nous nous sommes rencontrés 3 ou 4 fois.

Il était important de se connaitre et de s'accorder, pas vraiment de répèter,

nous avons établi un fil conducteur et nous sommes mis en situation.

Il avait beau être le plus instruit de mes partenaires,

j'ai quand même apporté mon expertise en soulevant certains points que lui ne voyait pas forcément.

Quand arriva le jour J,

j'attendais avec une certaine inquiétude à quelques encablures de chez lui

le top pour apparaitre.

Il souhaitait que je me pointe avec beaucoup de bruit et une pluie de confettis.

Je suis arrivé avec mon plus gros saxo et le si bémol le plus bas

2 kilos de confettis dans mes poches....J'en ai arrosé tout l'monde...

Parait-il que certains en ont retrouvé chez eux le soir en se dévètant avant la douche !!!

J'ai su saisir l'opportunité que dans notre plan

j'étais convoqué pour donner une leçon de clown à Untel sans connaitre son âge.

Un enfant étant à coté de mon partenaire d'un jour,

je me suis adressé à lui comme s'il s'agissait de son anniversaire.

Je suis resté sourd à ses dénégations et j'ai fini par accepter de comprendre

que j'avais été engagé pour l'adulte à coté de lui.

Sans me vanter, je crois que cette improvisation a été bénéfique au plan.

Le Docteur qui ne l'était plus s'est vu affublé d'un costume de clown

et de tout ce qui va avec:

 le nez qui fait pouêt pouêt, les grosses chaussures, et un large smiley de maquillage gras.

Nous avons déroulé notre fil conducteur.

Le coquin de Docteur s'en est donné à coeur joie sans surjouer.

Il a imité des animaux, des statues, taté du funambulisme...

Il jetait des regards complices à l'assistance avec quelques mots:

"C'est toi qui l'a fait venir, ou toi, ou toi?"

Au final, quand il m'a restitué le costume de la leçon de clown,

il m'a aussi tendu son sweat-shirt...

Lorsque je lui ai fait remarquer que ce sweat ne m'appartenait pas,

il s'est tourné vers l'assistance qui a compris qu'il était lui même à l'origine de ma venue...

Sur son t-shirt était floqué un transfert d'une de mes photos !!!

Je crois bien que nos regards se sont croisés et que nous nous sommes fait la bise.

Ce médecin, spécialiste de surcroit, était forcément bardé de diplômes...

Je lui en ai remis un de plus: un diplôme de clown, forcément !

Puis je m'en suis allé finir ma journée de travail, c'était aussi les 7 ans de Margot ce jour là....

Explication coup de coeur